• Fiction

    Bienvenue dans la rubrique Fiction !

    Dans cette rubrique vous trouverez une fiction/histoire que j'ai écrite moi-même et que j'ai appelé "Doutes...". J'aime bien écrire même si j'avoue que j'ai beaucoup de lacunes. Bon, j'espère vraiment que mon "histoire" va vous plaire et surtout n'hésitez pas à commentez pour faire des critiques constructives et pour que je puisse m'améliorer !

  • Ici se trouve toutes les informations sur le monde où se déroule mon histoire : Hidden.

     

     Je vous présente la carte de Hidden ! J'ai pris beaucoup de temps à la faire... Les noms en gros sont les noms des régions et en plus petits, se sont les villes principales.

    Carte de Hidden

     

    Chaque région a une particularités et un certain types de populations. /!\ Ça ne veut pas dire que, par exemple, il n'y a que des dragons qui habitent dans une certaines région, c'est juste que c'est là où la plupart sont.

     

    Région Particularités Principale population
    Lenrea Région standard Paysans, Pêcheurs, Chasseurs
    Dulcedo Région commerciale Paysans, Pêcheurs, Chasseurs, Marchands
    Molestia  Région politique/impériale Nobles, Roi, Soldats
    Alacris Région draconique Dragons
    Sépianta Région de la sagesse Sages, Prêtres, Mages
    Iocus Région de la magie Mages, Sorciers
    Spero Région de l'Empire Noir Soldats de l'Empire Noir

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • J'avançais. J'étais presque arrivée. Enfin. Après toutes ces heures à marcher dans le froid et dans la solitude. J'y étais. Le château de Rafaldar. Cet édifice qui surpomblait toute la vallée de Montpur était impressionnant. Il avait une forme rectangulaire avec une tour d'au moins 15 mètres à chaque extrémités. Il était construit en pierre Fallden, qui était très rare car elle se trouvait près de la Montagne du Destin. A l'intérieur des murailles se trouvait un très grand donjon - il faisait au moins deux fois la taille des tours extérieurs. J'entrais par les grands escaliers principaux. Ils étaient entouré de grandes colonnes sur lesquelles étaient gravés des dessins des dieux du Ciel et des Dragons Célestes. Je remarquai aussi l'emblème de Ciral. J'arrivai dans la cour principale. Les gardes, vêtus d'armures noires et rouges, me regardaient l'air de dire "fais gaffe à toi si je te coupe la tête après t'avoir écorché vif". J'avançai donc rapidement. Je montai dans le donjon. Après des centaines de marche, j'arrivai enfin à La salle. Mon destin allait se jouer à cet instant. Je pris une bouffée d'air et entrai. Devant moi se tenait une dizaines de gardes. Je fis encore quelque que pas avant de Le voir. Le roi de l'Empire Noir. Mon coeur se mit à battre rapidement. Trop rapidement. J'eu l'impression qu'Il le sentait. Je m'agenouillai.

    - Cher et puissant seigneur, je vous apporte un message de l'Autre côté, dis-je en bagayant.

    Il prit sauvagement le papier. Je n'osai pas relevé la tête même si j'avais terriblement envie de voir son visage. Après une longue minute de silence, je vis ses pieds se retourner et Il cria :

    - Chers amis, aujourd'hui est un jour spécial car c'est à cet instant et entre ses murs que je déclare la Guerre !

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Le soleil se levait doucement sur la ville de Ciral. J'étais déjà dehors en train de m'occuper des chevaux de traits pour labourer les champs. Malgré mes treize ans et mon air enfantin avec mes joues roses et mes yeux espiègles, je suis apparemment très mature pour mon âge. Je suis l'aînée de la famille, voilà qui explique tout. Quand j'eu fini de préparer les chevaux de trait, je rentrai dans la maison pour prévenir mon père que tout était préparé. Personne n'était là. Je devais m'y attendre. Ma mère devait être dehors en train de nettoyer le linge, mon frère en train de jouer avec ses copains et mon père en train de travailler. J'en avais marre de cette vie monotone, j'avais envie d'aventure, de changements ! Mais quand on avait une famille pauvre comme la mienne, ce n'était pas vraiment possible... Quelqu'un frappa à la porte. J'allai ouvrir. Je fus très surprise quand je vis un soldat de l'Empire.
    - Bonjour monsieur, qu'y a-t-il ?
    - Tu es bien Ayanna ? dit le soldat avec froideur.
    - Euh, oui. Pourquoi ?
    Je commençais à m'inquiéter. Les soldats ne frappaient jamais à votre porte sauf pour vous dire que vous aviez un retard sur vos impôts ou bien pour vous dire que le roi souhaitait que vous fassiez telle ou telle chose pour telle ou telle raison. Rien de bon quoi.
    - Il y a eu un grave accident et...
    - Et quoi ?
    Silence.
    - Et quoi ?!
    - Ton frère a été capturé par les soldats de l'Empire Noir et tes parents...
    - Ils... Ils sont morts c'est ça ?
    - Oui, je suis désolé...
    Des larmes coulaient le long de mes joues. Je n'aurais jamais imaginé quelque chose de si terrible. Les soldats de l'Empire Noir... Comment était-ils arrivés ici, dans la région de Lenrea, si paisible d'habitude ? Et mes parents... Maintenant j'étais seule. Seule pour vivre. Seule pour retrouver mon frère. Juste seule. Je ne savait pas quoi faire. Où aller ?
    Le soldat ne bougeait pas. Je le regardai et plongeai dans ses bras en pleurant encore plus fort à la recherche de réconfort. Le serviteur de l'Empire fut surprit de cet élan de tendresse mais il finit par serrer mon petit corps contre lui.
    - Je m'appelle Bly, dit-il. Viens avec moi, je vais t'emmener au Palais.
    - Mais les chevaux de mon p... mes chevaux ? Et mes plantations ?
    - T'inquiète pas, on va s'arranger.
    Il me porta jusqu'à son cheval. On voyait ses muscles se dessiner sous sa robe de feu. Il était magnifique. Bly monta derrière moi et pris les rênes. Ses bras musclés m'encerclaient et ça me donnait un sentiment de protection. Comme si personne ne pouvait m'atteindre. Il lança le cheval au galop. Après avoir traverser les champs et la moitié de la ville, nous arrivâmes au Palais. Il était gigantesque. Même si j'étais déjà passée devant une ou deux fois, je le trouvais extraordinaire. La façade était en ébène et en une matière que je n'arrivais pas à identifier. Des tours étaient disposées un peu partout, mais c'était très harmonieux. On pouvait apercevoir des petites fenêtres disposée un peu au hasard. L'intérieur était encore plus surprenant. Ce n'était plus de l'ébène mais de la pierre qui faisait office de murs. Les bases des tours étaient colorées. Une jaune poussin puis vert pomme encore une autre écarlate. Ce jeu de couleurs m'émerveillait. Bly descendit de son cheval puis ce fût à mon tour. Des écuyers emmenèrent le destrier aux écuries. Nous marchâmes jusqu'à la salle des gardes.
    - Pourquoi m'emmènes-tu ici ?
    - Ça ne te convient pas ?
    - Si mais tu n'as pas répondu à ma question.
    - C'est le seul endroit où je peux te faire dormir et nourrir sans problème. Mais ne t'inquiète pas, on ne va pas rester ici éternellement.
    J'allais lui répondre mais j'entendis une alarme. Je regarda Bly.
    - Viens avec moi, vite !
    Nous courûmes pour aller dans la cour. Le Palais était attaqué par une créature gigantesque : un dragon.

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique